Lallybroch France

LE forum francophone consacré à la saga du Cercle de Pierre, la fabuleuse oeuvre de Diana Gabaldon et à son adaptation TV, la série Outlander..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 True Blood-Un éternel recommencement... Epilogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marian911
Lady of Lallybroch
avatar

Messages : 494
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 30

MessageSujet: True Blood-Un éternel recommencement... Epilogue   Lun 28 Juin - 14:47

Epilogue

- Comment vas-tu expliquer sa mort à la reine ? demanda Bill à son shérif.

- Un regrettable accident, répondit ce dernier. Un court-circuit dans l’entrepôt dans lequel elle avait trouvé refuge.

Il fit un signe de tête à Pam. Celle-ci en comprit immédiatement la signification et se mit au travail. Moins d’une heure plus tard, il ne restait de l’entrepôt que des cendres.

Bill, Sam et Sookie insistèrent pour ramener Léa chez elle. Celle-ci jeta un bref coup d’œil à Eric et se laissa entraîner dans la voiture de Sam. Elle dormit toute la journée suivante, le sommeil agité par d’étranges cauchemars. Sookie avait insisté pour rester à ses côtés le temps qu’elle se remette du choc. Le lendemain, elle avait prit une importante décision.

Une semaine plus tard, alors que la nuit venait à peine de tomber, elle entendit sonner à sa porte. Elle ouvrit et fut surprise de trouver Eric sur le seuil. Elle resta immobile un long moment, le contemplant avec étonnement.

- Tu dois m’inviter à entrer, dit le vampire au bout d’un moment.

- Euh… bien sûr. Entre, je t’en prie, bredouilla-t-elle.

Le shérif pénétra dans la maison pour la première fois.

- Comment s’est passée ton entrevue avec la reine, s’enquit la jeune fille.

Pas trop mal. Je ne suis pas sûr qu’elle ait avalé l’histoire de l’accident, mais elle n’a fait aucune remarque. Sophie-Anne ne peut se permettre de perdre un de ses meilleurs shérifs en ce moment, répondit Eric avec un sourire complice.

- Mathilde m’a tout raconté, lança brutalement Léa.

Eric ne trouva rien à répondre. En soupirant, la jeune femme alla s’asseoir sur le canapé.

- Comment t’es-tu enfui ce soir là ?

Eric fronça les sourcils. Il s’installa sur le fauteuil en face de celui de Léa et commença :

- Godric, mon créateur, m’a retrouvé. Il a tué les gardes et m’a emmené dans la forêt. Mais il s’est bien gardé de m’ôter les chaînes d’argent qui m’entravaient et me brûlaient la peau. Il disait qu’il n’avait pas le choix, que nous ne pouvions nous permettre de nous exposer davantage. Si nous avions tué ses bourreaux, si nous l’avions libérée, les autres nous auraient traqués sans relâche. Quand je l’ai entendue hurler, au loin, j’ai cru mourir de douleur. Godric a dit que c’était une dure leçon que je venais d’apprendre, mais que tous les vampires devaient en passer par là un jour ou l’autre. Surtout ne jamais créer de lien avec un humain. Á partir de ce jour, j’ai suivi cette règle à la lettre. Plus jamais je n’ai côtoyé d’humain autrement que pour me nourrir. Du moins, jusqu’à la grande révélation.

- C’est horrible ! murmura Léa. Pauvre Agnès…

Eric détourna les yeux un instant afin d’essuyer la larme de sang qui coulait sur sa joue. C’est alors que son regard se posa sur une pile de valises et de cartons qui s’entassaient au bas de l’escalier.

- Tu t’en vas ? demanda-t-il d’une voix faible.

- Je retourne en France, répondit Léa.

- Mais…

- Je ne suis pas Agnès, l’interrompit la jeune femme. Je lui ressemble peut-être, mais je ne suis pas elle. J’ai besoin de m’éloigner d’ici, d’oublier ce qui s’est passé. Quant à toi, tu as besoin de tourner la page. Et tu n’y parviendras certainement pas tant que je serai à proximité.

Eric se leva doucement. Une profonde tristesse marquait son visage.

- Tu as sans doute raison, admit-il. Tu n’es pas Agnès, et je dois passer à autre chose.

Lentement, il se pencha vers elle et, tout en lui glissant un minuscule objet dans la main droite, il l’embrassa tendrement. Une seconde plus tard, le vampire avait disparu.

***

- Ecris-moi souvent, d’accord ? insista Sookie. Et je veux que tu me téléphones au moins tous les deux jours !

Léa éclata de rire.

- C’est promis, lui assura la jeune femme. Encore merci pour tout ce que vous avez fait, toi, Bill et Sam. La soirée que vous m’avez organisée hier soir était vraiment géniale ! Vous allez terriblement me manquer !

- Oh, mais tu reviendras souvent, n’est-ce pas ? Tu as une maison qui t’attend ici.

- Je reviendrai aussi souvent que possible, promit la jeune française.

Les deux jeunes femmes sortirent de la voiture de Sookie et récupérèrent les affaires de Léa dans le coffre.

- Surtout, prends bien soin de toi, murmura Sookie en serrant son amie dans ses bras, les larmes aux yeux.

- Et toi, tâche de faire la même chose, répondit cette dernière, non moins émue.

Léa prit ses affaires et, dans un dernier adieu, se dirigea vers l’entrée de l’aéroport. Á son cou pendait un joli médaillon en or orné d’un lion rouge et de huit coquillages bleus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gabaldon-lallybroch.forumactif.org
 
True Blood-Un éternel recommencement... Epilogue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TRUE Blood
» True Blood
» True Blood
» True blood
» True Blood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lallybroch France :: LE COIN DES ARTISTES :: Le coin des écrivains :: Les écrits de Marian911-
Sauter vers: