Lallybroch France

LE forum francophone consacré à la saga du Cercle de Pierre, la fabuleuse oeuvre de Diana Gabaldon et à son adaptation TV, la série Outlander..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 True Blood-Un éternel recommencement... Chapitre 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marian911
Lady of Lallybroch
avatar

Messages : 494
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 30

MessageSujet: True Blood-Un éternel recommencement... Chapitre 6   Lun 28 Juin - 14:34

Chapitre 6


Lorsque Eric rejoignit Godric, il se garda bien de lui raconter ce qui s’était passé. Godric n’aimait pas laisser de témoins derrière lui. La plupart du temps il les tuait, ou s’il était dans un bon jour il les hypnotisait. Il n’aurait pas comprit pourquoi il avait agit ainsi. Comment l’aurait-il pu ? Lui-même n’y comprenait rien. Peut-être avait-il eu tort… Mieux valait s’en assurer avant que Godric ne découvre la vérité.

Le lendemain soir, il s’éclipsa et se rendit à Bourbon. Au milieu du village s’élevait une immense forteresse en pierre. Archambaud VII, dit Le Fort, avait été le dixième seigneur de Bourbon. Avec son épouse, Agnès de Savoie, il avait eu quatre enfants. Son fils unique, Archambaud le Jeune, avait épousait Alix de Bourgogne, laquelle lui avait donné deux filles : Agnès, âgée de 18 ans, et Mahaut, d’un an sa cadette. Archambaud le Jeune était mort treize ans auparavant, laissant la seigneurie de Bourbon sans héritier mâle. Son père ne lui avait survécu que deux ans. C’était donc Alix de Bourgogne qui dirigeait désormais les terres de son beau-père en attendant que sa fille aînée, Agnès, se marie et fonde une nouvelle dynastie. Le projet était d’ailleurs en passe de se concrétiser. Alix avait arrangé un somptueux mariage avec Gaucher de Vienne, seigneur de Salins. L’heureux évènement devait avoir lieu l’année suivante. Agnès deviendrait alors la onzième Dame de Bourbon et ses enfants perpétueraient la lignée.

Sa rapidité surhumaine et son agilité permirent à Eric de se glisser dans le château sans être aperçu. Suivant son instinct, et surtout son flair, il repéra bien vite la chambre d’Agnès. Il s’apprêtait à en pousser la porte lorsqu’une voix l’interpella.

- Qui êtes-vous, et que faites-vous ici ? s’enquit une jeune servante. Vous êtes devant la porte des appartements de damoiselle Agnès, et il est trop tard pour qu’elle reçoive encore des visites.

Calmement, Eric s’avança vers la jeune fille et plongea ses yeux dans les siens.

- Il est tard, en effet, annonça-t-il avec assurance. Tu vas aller te coucher. Demain tu ne te souviendras plus m’avoir vu en ces lieux.

- Bien, monseigneur, répondit la jouvencelle d’un ton étrangement neutre avant de s’éloigner en direction des quartiers des domestiques.

Lorsque le vampire se retourna vers la porte de la chambre, Agnès se tenait sur seuil. Sans doute avait-elle entendu l’injonction de la soubrette. Surprise de le voir ici, mais visiblement nullement effrayée, elle jeta un bref coup d’œil alentours et l’entraîna à l’intérieur de ses appartements.

- Que faites-vous ici ? N’importe qui aurait pu vous voir ! s’exclama-t-elle d’un ton réprobateur.

- J’en doute, répondit Eric avec amusement. Je suis venu vérifier si vous aviez tenu votre parole.

- Je n’ai rien dit à qui que ce soit. Je le jure.

- Nous allons savoir ça tout de suite, annonça Eric en s’avançant lentement vers elle.

Captant le regard sombre d’Agnès il demanda avec autorité :

- As-tu parlé de notre rencontre à quelqu’un ?

- Non.

- Bien.

Eric relâcha son emprise. La jeune femme cligna des yeux.

- Que s’est-il passé, demanda-t-elle d’une voix vaseuse.

- Je t’ai hypnotisée. Ainsi j’étais sûr que tu dirai la vérité.

- Hypnotisée ? Comment est-ce possible ? Qu’êtes vous donc ?

- Un vampire.

- Un vampire ? Je n’ai jamais entendu parler d’une créature portant ce nom, s’étonna la jeune femme.

- C’est heureux pour toi, rétorqua le Viking d’un air menaçant.

- Vous essayez de m’effrayer, je le vois bien. Mais je n’ai nullement peur de vous. Si vous aviez voulu me tuer, vous l’auriez fait hier soir.

La vérité de cette affirmation, bien que dictée par l’ignorance, frappa Eric de plein fouet.

- Vous ne devriez pas parler ainsi, inconsciente damoiselle, grommela-t-il. Vous ignorez ce que nous sommes et de quoi nous sommes capables.

Agnès sautilla jusqu’à son lit, s’assit, se pencha vers lui et, les yeux brillants d’excitation, s’exclama :

- Racontez-moi !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gabaldon-lallybroch.forumactif.org
 
True Blood-Un éternel recommencement... Chapitre 6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TRUE Blood
» True Blood
» True Blood
» True blood
» True Blood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lallybroch France :: LE COIN DES ARTISTES :: Le coin des écrivains :: Les écrits de Marian911-
Sauter vers: